sieste.jpg

La relaxation thérapeutique

La relaxation thérapeutique est une médiation psychomotrice utilisée dans le but de prendre conscience de son corps, d’apprendre à réguler les tensions internes (musculaires, psychiques, émotionnelles) ; de gagner en détente et en relâchement musculaire. Il s’agit d’accéder à un « certain lâché-prise ».

Selon R. Durand de Bousingen (1992) : « Les méthodes de relaxation sont des conduites thérapeutiques, rééducatives ou éducatives, utilisant des techniques élaborées et codifiées, s’exerçant spécifiquement sur le secteur tensionnel et tonique de la personnalité. La décontraction neuromusculaire aboutit à un tonus de repos, base d’une détente physique et psychique ».

En tant que psychomotricienne, je pratique plusieurs formes de relaxation. Je choisis la méthode la plus adaptée à chacun et chacune : peuvent varier, les inductions verbales, mobilisations actives ou passives, et l’utilisation de médiateurs et/ou support musical.

La respiration est située au cœur de ma pratique.

Les méthodes utilisées varient donc selon le besoin identifié.

Parmi elles, j’utilise la relaxation Berges, la Relaxation Progressive de Jacobson, le Training Autogène de Schultz, la Relaxation Activo-Passive de Wintrebert, La relaxation Soubiran, la relaxation hypnotique ericskonienne et la sophrologie.

Le toucher thérapeutique

Le toucher thérapeutique est un contact entre le patient et le psychomotricien ; il peut être direct (pressions, effleurages, touchers glissés, percussions osseuses, mobilisations passives,…) ou indirect et utilisant un élément intermédiaire (huile de massage, tissu d’enveloppement ou de portage, balle sensorielle…).

Le toucher thérapeutique présente plusieurs objectifs non exclusifs :
  • Accéder à un Relâchement musculaire
  • Affiner la conscience corporelle (donc le schéma corporel)
  • Affiner sa proprioception
  • Ajuster sa régulation tonique de manière plus harmonieuse.

Le toucher thérapeutique tel qu’il est pratiqué en psychomotricité permet d’accéder à des phénomènes psychocorporels tels que le réinvestissement corporel, le mieux–être et l’apaisement global.

Le massage bien-être est utilisé en thérapie psychomotrice, dans le cadre du domaine de compétence du toucher thérapeutique. Je vous présente ci-dessous les deux approches principales du massage que j’abord en séance.