mongolfiere.jpg

L'Hypnose médicale et ericksonniene

Qu'est ce que l'hypnose thérapeutique ?

L’hypnose thérapeutique fait partie de ce qu’on appelle les thérapies brèves.

C’est une technique de soin et un outil en psychothérapie. L’hypnose utilisée pour traiter les aspects psychologiques prend alors le nom d’hypnothérapie.
L’apport de l’hypnose par rapport aux autres techniques de relation d’aide, est qu’elle fait intervenir à la fois des données relationnelles, des données perceptives et de données symboliques sous forme de visualisations.
L’hypnose mobilise à la fois des données cognitives (traitement de l’information), des données symboliques (imaginaire), affectives et émotionnelles (ressentis subjectifs).
Milton H. ERICKSON, psychiatre américain est le père de l’hypnothérapie moderne. Dans les années 1940, il a révolutionné le monde de la psychothérapie en concevant l’Inconscient non plus comme une source de conflit mais aussi comme un « réservoir de solutions ».

L’hypnose est naturelle. C’est avant tout un état.

L’Hypnose est un état modifié de conscience naturel comme l’est le rêve… et d’une certaine façon, l’hypnose pourrait être assimilée à une forme de rêve éveillé.
Cet état naturel existe chez tout le monde et fait partie du fonctionnement normal du cerveau.
Nous passons constamment en état de transe, plusieurs fois par jour.
La transe spontanée est celle que nous vivons quand nous sommes absorbés dans une lecture, dans un film, un jeu, dans des rêveries…
Lorsque l'on est absorbé au point de s’évader hors de l’espace-temps et d’oublier complètement notre environnement immédiat.
Ces états sont typiques de l’état d’hypnose puisque l’esprit conscient est ailleurs, au niveau de l’imaginaire.

En hypnothérapie, la personne est active et participe pleinement au travail qui s’effectue pendant la séance.

La profondeur de la transe n’est pas corrélée avec l’efficacité du travail. On peut être en transe légère et connaître un grand soulagement, ou s’échapper en transe profonde et ne rien changer au symptôme. En thérapie, la transe profonde n’est ni souhaitée, ni recherchée. Souvent, l’hypnose conversationnelle est préférée à des séances d’hypnose formalisées.

C’est un état de veille intense qui nous fait accéder à notre pouvoir de configurer notre monde. L’hypnose ouvre la porte de l’imaginaire et permet par le pouvoir de l’imagination d’anticiper et de transformer nos comportements et agissements mais aussi la manière dont nous encodons tout ce que nous vivons, ce que nous pensons, ce que nous ressentons.

Indications :

Les domaines d’application thérapeutique de l’hypnose Ericksonienne sont :
  • Les troubles anxieux : le stress, les difficultés de concentration, les insomnies, les tensions créant des somatisations, les attaques de panique, l’angoisse…
  • Les troubles phobiques : agoraphobie, phobies sociales (image de soi, prise de parole en public, timidité excessive), phobies spécifiques (animaux, avion…)
  • Les troubles de l’humeur, les états dépressifs : tristesse durable et perte de confiance en soi, pessimisme, rumination du passé, perte de désir, burn-out, dépression, repli social.
  • Les TOC, troubles obsessionnels compulsifs : images ou pensées perturbantes, crainte de perte de contrôle de soi.
  • Les stress post-traumatiques
  • Les difficultés psychosociales : confiance en soi, estime de soi, timidité, stress, difficultés relationnelles…
  • Les troubles du comportement alimentaire : compulsions alimentaires, hyperphagie, anorexie, boulimie, obésité.
  • Les troubles du sommeil, les insomnies
  • Le sevrage tabagique et les addictions

« L’expérience, ce n’est pas ce qui nous arrive, mais ce que nous faisons avec ce qui nous arrive. » Aldous Huxley